Blottie entre la Provence et le Dauphiné, la vallée du Rhône et les Hautes Alpes,
voici l'ancien territoire des Gaulois Voconces (voir au bas de la page). Une région de France encore largement méconnue, accueillante et authentique.
Venez découvrir son héritage et son patrimoine avec David le barde, dans un environnement naturel exceptionnel. Et pendant votre séjour chez nous, profitez de nombreuses activités sportives, de sa gastronomie, et de ses vins, pour des vacances ultra-sensorielles !

 Découvrez la Drôme

Pour de nombreux estivants, en route pour le sud, le département de la Drôme se limite souvent à la Route National ou à l'Autoroute A7. On le traverse sans trop y prêter attention. Certains feront peut-être un détour pour visiter le Vercors, Romans, Valence, Grignan ou Montélimar. Néanmoins, notre département reste en grande partie  ignoré des principaux courants touristiques. Nous pensons que c'est une chance.

C'est le cas de la vallée de la rivière Drôme, qui a cependant donné son nom au département. Rares sont les vacanciers qui connaissent les petites villes médiévales de Crest, Saillans et Die. Qui connaissent leur héritage historique et leurs monuments. Rares aussi, sont les estivants qui, emportés par le courant des masses, en route pour le sud, connaissent la quiétude de notre vallée. Un havre de paix, dans un cadre naturel exceptionnel. La plupart de nos estivants l'ont découvert par hasard. Mais ils ne cessent d'y revenir. C'est un bon signe.

Nos atouts...

La vallée de la Drôme, c'est encore un peu les Alpes, avec ses montagnes aux sommets escarpés, et ses alpages verdoyants. C'est déjà un peu la Provence, avec son climat méditerranéen, ses innombrables champs de lavande, ses maisons aux toits en tuiles romaines, serrées autour de ses vielles églises romanes. Juste suffisamment de pluie pour nos cours d'eau, et la présence d'un soleil qui aime à passer du temps chez nous (280 jours par an, la moyenne en France étant de 160).

Le Climat

Les étés sont de vrais étés méditerranéens, sans souffrir de trop fortes chaleurs grâce au micro-climats de nos montagnes (23/24°C à l'ombre). Les hivers sont cléments (5/6°C en moyenne), avec quelques rares journées de gel en plaine ; mais suffisamment de neige sur les sommets pour que nos stations de ski nous offrent la joie des sports d'hiver !

La nature et le grand air

Avec 25 habitants par km² en moyenne, 9 pour le Diois en particulier, la densité de la population est plus proche de celle de la Norvège que celle de la moyenne en France ! Et malgré un peu d'activité agricole et d'élevage dans les quelques plaines, nous jouissons d'un territoire encore très sauvage, où l'air et l'eau sont d'une remarquable pureté. La faune et la flore, qui prospèrent dans une grande variété de biotopes, est d'une richesse rarement égalée ailleurs en métropole. En particulier dans le Diois, et sur la réserve naturelle du Vercors (la plus grande de France).

Avec tant d'espace, qui s'étend sur toutes sortes de relief, de 200 à plus de 2000 mètres d'altitude, la vallée de la Drôme est un terrain de prédilection pour les activités sportives en tous genres : Canoë-kayak en eau vive, randonnée pédestre, équitation, vélo, escalade, canyoning, parapente, ski de piste, ski de fond, raquettes, et bien plus encore... De quoi retrouver la grande forme !

Nature et grand air (cliquez sur les photos pour les agrandir)

Le patrimoine culturel

La vallée de la Drôme peut être considérée, à plusieurs points de vue, comme une capsule temporelle. Les guerres de religion, à partir du 16e siècle, particulièrement violentes dans notre région, sont venues mettre un terme à des siècle de prospérité et de croissance. Et l'exode rural des 19e et 20e siècles n'a pas permis à la région de progresser économiquement, et à la population de croître comme ailleurs en France. Malgré quelques audacieux entrepreneurs, le développement industriel fut très modeste. 

C'est ainsi que vous pourrez parcourir un territoire qui ressemble encore beaucoup à ce qu'il pouvait être au moyen-âge. Depuis la tour de Crest (le plus haut donjon de France), en passant par le bourg féodal de Saillans, et jusqu'à Die. Cette dernière est un des trésors cachés du patrimoine français : ancienne place forte de la nation celte des Voconces, les gallo-romains en feront une des grandes villes de l'Empire, situé sur une route stratégique pour rejoindre Rome à travers les Alpes. Ses remparts, datant du 3e siècle, sont parmi les mieux préservés du monde antique. 

Si l'on considère aussi les nombreux sites datant du Néolithique (vaste site de taille de silex sur le Vercors), et le riche héritage féodal datant de l'époque des grands évêques de Die et des seigneurs Arnaud, vous avez sur ce territoire un patrimoine culturel extraordinaire. Un patrimoine encore ignoré du grand public, et que vous pourrez admirer "dans son jus", en avant première !

Biovallée, un pari pour l'avenir...

Dans la vallée, les manières de vivre, de travailler et de cultiver n'ont pas subit les mêmes bouleversements qu'ailleurs. Nos fermiers n'ont pas été trop influencés par les moyens modernes mis à leur disposition. Ajoutez à cela une poignée de néo-ruraux, ayant quittés les grandes villes pour choisir une vie plus saine, vous comprendrez alors pourquoi les exploitations de ce territoire sont restés très respectueuses de l'environnement.

Ayant pris conscience de ce particularisme, et des enjeux liés à notre avenir, ces pratiques font, à présent, l'objet d'un véritable effort collectif. Un effort qui est récompensé, la vallée de la Drôme étant devenue devenue, en France, la référence de l'agriculture biologique, et des développements durables. Le projet "Biovallée" met en valeur la richesse des ressources naturelles, du sol, de l'eau, de l'air et de l’ensoleillement. Elle génère une biomasse avec une biodiversité quasiment unique au niveau européen, à l'échelle d'une vallée de cette taille. Le pari est de préservé ces ressources tout en les utilisant pour satisfaire les besoins premiers de la population : eau potable, alimentation, logement, énergie, santé, qualité de vie sociale et culturelle...

Le Patrimoine culturel  (cliquez sur l'image pour l'agrandir) 

 Art, artisanat et produits du terroir

Sur nos marchés, typiquement méditerranéens, abondent fruits et légumes de la région, charcuterie et fromages (chèvres) traditionnelles, viandes de qualité, miels, huiles essentielles de lavande, vin de pays (la célèbre Clairette de Die, naturellement sucrée et pétillante), bières issues de nombreuses micro-brasseries, jus de fruits sans additifs, les fameuses olives de Nyons, et bien d'autres produits vendus directement par les petits producteurs de notre terroir.

Vous trouverez aussi une abondance de produits issus de l'artisanat : poteries, porcelaines, cuirs, verreries, objets en bois, savons, paniers en osiers, bijoux, meubles, nappes et serviettes aux couleurs provençales, huiles de noix et huiles d'olives, huiles essentielles, confiseries, gâteaux et pains d'épice, etc.

Une qualité de vie exceptionnelle, des paysages somptueux, une tranquillité sereine et un tissu social chaleureux et ouvert, font aussi de la vallée de la Drôme un endroit recherché par les artistes. Leurs ateliers sont éparpillés un peu partout sur le territoire, et leurs oeuvres sont visible dans certaines petites galeries, dans les offices de tourisme, sur les marchés, ou directement dans leurs ateliers. Peintres, sculpteurs, photographes, écrivains, dessinateurs... Les artistes sont nombreux, certains sont très renommés, d'autres sont à découvrir !

N'oublions pas les artistes du spectacle vivant, sur scène ou dans les rues, ils sont encore plus nombreux ! Musiciens, chanteurs, jongleurs, acrobates, marionnettistes, conteurs, cracheurs de feu, acteurs... Et j'en passe... Viennent animer les rues, les marchés, les cafés et les restaurants, et jusqu'au coeur de nos maisons. Die accueille d'ailleurs une des plus grandes école de cirque en France, Saillans est la nouvelle base du Théâtre de Nuit, tandis que le village d'Eurre abrite la célèbre troupe du Trans Express. Il y a toujours un concert ou un spectacle à voir dans la vallée, été comme hiver !

Art, artisanat et produits du terroir  (cliquez sur la photo pour l'agrandir) 

 Andarta

Notre cercle culturel et artistique prend son nom de la déesse tutélaire des Voconces, une nation gauloise qui réunissait plusieurs peuples. Son nom vient du celte Art ou Artio, qui désigne l'ours, un symbole de puissance, de sagesse, et de protection dans la tradition gauloise et celtique, souvent utilisé pour représenter la royauté. Andarta se traduit par la Grande Ourse, que les Voconces avaient choisi comme déesse protectrice, propre à l'identité de cette nation. Son culte n'a pas existé ailleurs que sur le territoire Voconce.

Voconces

Les Voconces font références à une confédération de peuples de l'antiquité, établis sur un territoire limité au nord par le massif du Vercors, au sud par le mont Ventoux et Manosque, à l'est par la région de Gap et Embrun, à l'ouest par la Vallée du Rhône. Ils appartiennent à la culture celto-ligure, et font partis de ces peuples autochtones ligures qui vivent dans le sud-est de la France actuelle, lorsqu'ils épousèrent la culture celtique qui s'étend dans leur région à partir du 8e siècle avant notre ère (premier âge du fer). Battus par les Romains en -125 dans le sud, et en -118 en vallée du Rhône, ils obtiendront cependant la signature d'un traité d'amitié qui leur garanti une autonomie politique, en conservant aussi leurs institutions traditionnelles, leurs lois et leur culte à la déesse Andarta. Leur capitale culturelle et spirituelle était Luc-en-Diois (nommée d'après le dieu de lumière Lug), et leur capitale économique était Vaison-la-Romaine (l'ancienne Vasio). A partir du IIe siècle certains peuples frontaliers quittent la confédération. La nation Voconce se recentre alors sur la vallée de la Drôme, le Vercors, les Baronnies, le Trièves, et le Diois au milieu. La nouvelle capitale est Die, qui devient une grande ville très prospère et influente, en prenant le statut honorifique de colonia. L'église chrétienne s'installe au IIIe siècle, et les évêques de Die deviendront de plus en plus influents à partir du IVe siècle. Ils garderont le titre d'évêques des Voconces à travers tout le moyen-âge. Après la chute de l'Empire Romain au Ve siècle, le territoire Voconce passera du royaume des Burgondes à l'Empire des Francs, puis à celui du Saint Empire Germanique. Mais durant tout le moyen-âge il conservera son autonomie culturelle et politique, sous l'influence des comtes de Die, puis des évêques de Die. Il n'intégrera le royaume de France qu'au 15e siècle, alors que le territoire Voconce se recentre à nouveau autour du Diois. Louis XI confirmera à son tour les anciens privilèges accordés à Die et à son territoire. Ainsi, nous pouvons prétendre, dans le Diois, à un territoire historique et traditionnel qui s'étend de l'âge du fer jusqu'à la Renaissance ! Sa culture, ses institutions et ses traditions ayant survécus sur plus de 2000 ans, jusqu'aux guerres de religion au 16e siècle...

Nos partenaires : 

Photos du site

Les photos qui illustrent notre site Internet proviennent de diverses sources. Certaines ont été prises par le rédacteur d'Andarta, d'autres par des membres de l'Association IGLIS, et d'autres encore nous ont été transmises à partir de divers sites Internet. Bien que nous ayons demandé à connaître les sources et obtenir les nécessaires autorisations, nous ignorons les auteurs de certaines d'entre elles. C'est regrettable, car il s'agit de très beaux clichés.

Si vous reconnaissez une photo de ce site comme étant la vôtre, contactez nous au plus vite pour vous faire connaître. Nous aurons le plaisir de mentionner votre nom sous la photo, et de faire un lien vers votre site Internet si vous en avez un. Et si vous ne souhaitez pas que votre photo figure sur notre site, nous la retirerons immédiatement.

A l'inverse, si vous avez des photos à nous soumettre, pour valoriser votre talent, ou pour illustrer d'une plus belle façon un site ou un produit, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos clichés, avec vos noms et la description de chaque photo.

Créez un site Web gratuit avec Yola